Démo

8 façons d’attirer 1,8 milliards de milléniaux

28 mars 2018 11:01:15

millennial.png

1. Une propriété surestimée.

Les gens sympas partagent leurs jouets. Les chefs d’entreprise aussi. L’économie du partage est en plein boom, mais en est toujours à ses premiers balbutiements selon les normes du marché. Cela ouvre les portes de l’avenir en grand à de nouveaux projets commerciaux et à une génération qui privilégie l’accès au détriment de la propriété.

Tandis que certains achats ont augmenté par besoin (ex : 98% des milléniaux possèdent un smartphone), la tendance location-streaming-partage persiste et signe. Ne pensez pas non plus que cela se limite aux habitations et aux voitures. Ce n’est pas parce que votre argent vous appartient que cela doit être le cas de votre produit. N’oubliez pas : les milléniaux veulent emprunter. Ne les accablez pas.

2. Hum, où est votre application ?

Votre business est en ligne. Super ! Comme tous les autres. Les gens ne sont plus impressionnés parce qu’ils peuvent cliquer. Ils veulent appuyer. Ils veulent utiliser leurs mobiles. Avec 9 milléniaux sur 10 qui se connectent à internet via leurs smartphones, les appareils portables sont incontestablement devenus incontournables. Si vous avez la fin mais pas les moyens, quel intérêt ?

Il y a cinq ans, les applications pouvaient vous donner un avantage compétitif. Aujourd’hui, elles sont quasiment des nécessités. Mais si vous faites partie des quelques exceptions qui n’en ont pas ou si vous êtes à court d’argent, assurez-vous que ce que vous avez déjà fonctionné. Le site web de Google Test My Site propose une analyse gratuite des performances de votre site sur PC et mobile avec des corrections spécifiques. Il suffit d’y saisir votre URL. 

3. Vérifiez sur Amazon.

“Le commerce physique est mort.” Faux. Le commerce en ligne est florissant. Il y a une différence. “Les milléniaux pensent que tout leur est dû.” Faux également. Ils ont des revenus moins disponibles, moins de perspectives d’emploi, et plus de dettes étudiantes que leurs parents. En d’autres termes, la recette catastrophe parfaite pour une génération de consommateurs attentifs aux prix.

Bien armés avec Amazon, Google, et des appareils pour y accéder de n’importe où, ils savent reconnaître un mauvais deal quand ils en voient un. Les commerçants ne peuvent pas s’appuyer sur l’ignorance des prix. Envisagez à la place des réductions à plus haute valeur ajoutée plutôt que des ristournes instantanées, des options du type “achetez en ligne, récupérez vos achats en magasin”, et des programmes de fidélité optimisés pour séduire les consommateurs. Inspirez-vous des innovations d’Amazon pour nourrir les vôtres.

4. Désolé, vous disiez ?

Si vous avez l’impression d’avoir entendu cette question plus souvent ces dernières années, vous avez probablement raison. La capacité d’attention humaine flotte à peine au-dessus de celle d’un poisson rouge à l’ère de Netflix. La rapidité de ce déclin est encore plus parlante : -50% depuis 2000. Les entreprises peinent à s’adapter à la consommation féroce de divertissement moderne des milléniaux.

La prochaine grande campagne de pub que vous planifiez ? Les milléniaux s’en moquent éperdument. Ils ont installé des bloqueurs de publicité, porté le coup fatal au câble avec le streaming, et 99% d’entre eux disent que même la meilleure publicité ne leur donne pas confiance en vous. Malgré tout leur optimisme, ils sont une génération de sceptiques. Ne leur vendez pas – parlez leur. Soyez humain, soyez rapide.

5. Mettez-vous au vert.

Si le reste de la population avait une couleur d’une douce nuance citron, les milléniaux seraient vert chasseur. Vous n’avez pas besoin de les convaincre sur la durabilité. Vous devez leur montrer la vôtre. Vos équipes de vente et de marketing ne peuvent pas supporter ce fardeau seules non plus. Atteignez le product/market fit (PMF) afin qu’ils puissent vendre du concret plutôt qu’un slogan.

En accord avec leur philosophie “montre-ne-parle-pas”, les milléniaux donnent plus de valeur à la durabilité intrinsèque d’un produit plutôt qu’à une fabrication durable ou à la responsabilité sociale de l’entreprise. Ils veulent percevoir la qualité, pas en entendre parler. Communiquez avec eux au niveau le plus fondamental : la qualité de votre produit.

6. Manger vos petits pois c’est…plutôt cool.

Les milléniaux élargissent la définition de bonne santé. Il ne s’agit plus de poids ou d’éviter la grippe. Ils croient en une nourriture saine, des exercices réguliers, et s’abstenir de boire et de fumer pour une vision plus holistique que celle des précédentes générations.

La génération Y joint le geste à la parole. Ils dépensent leur argent massivement dans les produits high tech, les vêtements de sport, et les aliments bios. Des montres Apple connectées aux baskets Nike en passant par les sacs réutilisables pour l’alimentation, le bien-être est un investissement. Trouvez votre angle d’approche santé et montrez-le.

7. @entreprisetendance #hashtag #hashtag

Les média sont les rois, et les milléniaux leur rendent hommage 18 heures par jour. Les journaux et la télé sont peut-être sur le déclin, mais les réseaux sociaux sont en plein boom. Les consommateurs sont scotchés à leurs fils d’actualités Facebook, LinkedIn et Snapchat à l’affût des dernières breaking news, du réseautage, et des memes de chat.

Si vos comptes en ligne génèrent une poignée de leads, de likes et de partages plutôt que de les générer à la pelle, c’est que quelque chose ne va pas. La plupart des entreprises adoptent les réseaux sociaux sans s’y impliquer. Soyez l’exception qui confirme la règle et développez une stratégie online globale comme vous le feriez pour n’importe quel pilier de votre activité. Ne publiez pas là où vous lisez. Publiez là où vos consommateurs le font.

8. Une marque ? Quelle marque ?

Votre marque. Croyez-le ou non, les milléniaux sont les personnes les plus fidèles aux marques du monde. Ils sont également les plus perspicaces. Appliquez quelques-unes des stratégies précédentes pour les convaincre. Continuez de les émerveiller au-delà du point de vente, et ils passeront de consommateurs à promoteurs.

Engagez-vous, connectez-vous, et par-dessus tout, soyez authentique. C’est ce qui différencie les marques d’aujourd’hui de celles de demain. Géants de l’industrie, votre nom ne vous sauvera pas. Startups, votre produit ne vous fera pas un nom. Vous pouvez vous plaindre de la rupture générationnelle ou vous pouvez la guider.

Nous vous avons fourni huit façons de séduire les milléniaux. Concluons avec une façon de les perdre. Traitez-les comme leurs parents. Bonne chance.

Curieux de voir ce que disent les chefs d'entreprise eux-mêmes ? Découvrez l'interview exclusive sur la négotiation èmotionnelle avec le fondateur et CEO de MCR, Frédéric Bonneton.

Accédez à l'interview exclusive #FutureOfSales thématisant la Négotiation Émotionnelle avec Frédéric Bonneton

 

Skyler Schmanski

Écrit par Skyler Schmanski

(American-Parisian) Demand Generation Manager at Incenteev

KEEP IN TOUCH

       

Accédez à l'interview exclusive #FutureOfSales thématisant la Négotiation Émotionnelle avec Frédéric Bonneton

Articles Récents